mardi 18 décembre 2007

Lancement du satellite de télécommunication africain pour le 20 décembre 2007

Le Rascom 1, premier satellite de télécommunication africain, devra être lancé le 20 décembre à partir de la rampe de lancement en Guyane sur une fusée Ariane 5 pour aller dans l’espace. Si les tests sont concluants, l’exploitation devrait commencer en principe le 1er trimestre 2008 a indiqué M. Akossi Akossi Jacques, SG de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT) dans un entretien accordé à Fraternité Matin.

Selon un document de Casimir Leke Betechuoh[i], le système RASCOM se composerait de deux éléments :
• le secteur spatial constitué du système à satellites et des installations terrestres reliées au satellite telles que le centre d'opérations RASCOM. Il couvre l'ensemble du continent dans les bandes C et Ku; • le secteur terrien constitué des installations d'accès au réseau contrôlées par les stations du réseau qui comprennent les passerelles d'interconnexion et d'accès aux circuits ainsi que les stations multimédias au sol nécessaires pour assurer une large gamme de prestations detélécommunication.

Pour le continent africain c'est une avancée considérable dans sa marche pour la réduction de la fracture numérique entre le continent et le reste du monde et surtout entre les zones rurales et urbaines africaines.
-------------
[i] Casimir Leke Betechuoh . 2003. RASCOM, un élément essentiel pour la mise en œuvre des objectifs du NEPAD en matière de TIC
url : http://www.itu.int/ITU-D/afr/events/arusha-ITU-NEPAD/Documents/doc3(rascom-french).pdf (accede le 17-12-2007)

2 commentaires:

Gilles Mersadier a dit…

Afrique : Le satellite panifricain de télécom connaît des ennuis mécaniques
http://www.apanews.net/apa.php?page=show_article&id_article=50962 (2008-01-08)

Le premier satellite panafricain de télécommunication RASCOM (Organisation régionale africaine de communication par satellite), lancé le 22 décembre dernier, connaît des ennuis techniques. La société privée Rascomstar qaf Toulouse (France), chargée de l’exploitation et du système du satellite annonce que les problèmes sont liés à fuite dans le système de pressurisation des réservoirs de carburant du satellite annoncé le 29 décembre par le constructeur Thales Alenia Space.

Anonyme a dit…

Gageons que ces "ennuis mécaniques" ne viennent pas doucher l'enthousiasme né du lancement de ce satelitte.